Un peu d'histoire....

La Médecine Chinoise date de plus de 5000 ans.
C’est un trésor scientifique, technique et culturel unique au monde.

Sa particularité est la continuité d’approche depuis 50 siècles à prévenir et guérir les maladies. Continuité qui n’a pas exclu les constantes évolutions et modernisations de sa théorie et des ses applications.

Il est dit que les empereurs mythiques sont à l’origine de l’acupuncture, de la moxibustion et de la pharmacopée.

L’Empereur Jaune (HUANG DI) aurait établi les règles 3000 ans av. JC avec son ministre et médecin QiBo, on lui doit le
« Huang Di Nei Jing – (le Traité de médecine interne de l’Empereur Jaune) considéré encore aujourd’hui comme le fondement même de la Médecine Chinoise. Les plus anciens écrits retrouvés remontent à -21 av. JC.

Le divin laboureur (SHEN NONG), passa son temps à enseigner les règles de l’agriculture et a cherché à connaître les plantes et leurs effets sur le corps en les testant lui-même. Il a travaillé sur la connaissance des plantes et identifia 365 substances classées dans le
« Shen Nong Ben Cao » (ou Materia medica de Shen Nong).

FU XI, le 3
ème empereur mythique, à qui l’on attribue les 1ères lois d’organisation de la nature et l’élaboration de YI JING (Le Livre des Mutations), est à la base des théories cosmologiques de l’énergie, la Théorie du Yin Yang et la Théorie des 5 éléments.

La théorie :

La Médecine Traditionnelle Chinoise définit la conception de la vie comme étant la synthèse des activités et des fonctions des tissus et des organes du corps humain.
La forme et l’esprit sont unis dans une relation réciproque, tout comme le sang et le Qi (énergie vitale). Cette notion d’unité est la base théorique de la MTC.


L’être humain est pris en considération dans sa globalité, tant avec son milieu extérieur qu’intérieur. La Médecine Chinoise fait toujours le
lien entre le corps et l’environnement extérieur (saisons, lieu d’habitation, nourriture consommée…). A l’intérieur du corps chaque partie est vue dans son contexte global. Un organe est toujours considéré comme étant en relation réciproque avec les autres selon des règles bien précises. Et La notion de mouvement est essentielle pour l‘approche, la compréhension et l’évolution des maladies. Il est dit dans le SU Wen « Sans montée, descente, entrée, sortie, il n’est rien qui puisse être ».

La spécificité de la Médecine Chinoise est sa conception globale de l’être humain, et l’analyse des signes et des symptômes qui se fait selon différents types de diagnostics conduit à la détermination du syndrome et donc au traitement. 

Le traitement peut alors être appliqué au travers des différents outils à disposition : la pharmacopée, l’acupuncture, les massage, la diététique et le Qi Gong.

En MTC on parle d’entretien de la santé : se fortifier et entretenir une longue vie en utilisant les vertus de la diététique chinoise, de la gymnastique chinoise, des massages etc…

La MTC permet de connaître les déséquilibres avant qu’ils ne deviennent pathologique, c’est une médecine préventive.










img-652
bamboo2.jpg